mardi 15 avril 2008

La danse contemporaine.

La danse aujourd'hui nommée danse contemporaine naît en Europe et aux Etats Unis après la seconde guerre mondiale. Elle fait suite à la danse moderne et débute, pour certains avec les courants postmodernistes.

Si tout art est " contemporain " , donc actuel, pour celui qui le vit à son époque, l'expression a recouvert différentes techniques et esthétiques apparues au cours du XX ème siècle, et on s'accorde aujourd'hui à en limiter le concept à des chorégraphes et à des oeuvres qui relèvent du champs de la danse moderne et de ses prolongements. Ce que la France appelait au début " la nouvelle danse " ou " la jeune danse " est devenue, à mesure de son affirmation, la danse contemporaine.

Résultant d'abord une volonté de se démarquer des générations intérieures, les danseurs contemporains se sont emparés du concept et se le sont appropriés, reconnaisant tacitement entre eux, une manière identique d'aborder les problématiques du mouvement et du corps.

Contrairement à la musique contemporaine qui reconnaît comme contemporaine toute oeuvre écrite au cours des 50 dernières années, la danse contemporaine n'a pas de limites temporelles aussi précises et ne reconnaît comme telle qu'à travers les créateurs qui s'en revendiquent : elle est avant tout affaire de génération et ouvre sur une volonté de se nommer, de se reconnaître entre pairs. Elle n'a a priori que fait des courants esthétiques et se désigne elle même tantôt selon les filiations, tantôt selon les ruptures, toujours ou presque en fonction d'une attitude commune devant l'histoire: emprunter les techniques aux courants modernes ou classiques, les actualiser ou les détourner, les métisser de théâtre, de littératures, d'architecture, d'arts plastiques, de cirques et d'autres disciplines artistiques. 

    danse_c     danse_co    danzs_

Posté par une personne à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La danse contemporaine.

Nouveau commentaire